• Tro cool internet. Tu surf, tu tchat, técri nimport comen. Ah... Je crois que j'ai du mal à respecter les règles complexes de cette nouvelle façon de communiquer. Chacun son truc après tout !


    Y'a pas que moi qui ai du mal avec les nouvelles technologies. Tenez, l'entourage de Ségolène vient de faire une boulette. Ils ont envoyé par erreur un fichier à toute la presse : le discours qu'elle doit faire dimanche pour son investiture. Pas une version définitive en plus. Donc, non seulement elle ne pourra garder secret ce qu'elle voulait dire, mais en plus, on y trouve peut-être des annotations, des petits commentaires à ne surtout pas publier.


    Je dois dire que cette idée m'amuse. Imaginons quels thèmes elle a pu aborder et ce qu'elle a pu penser au-delà du politiquement correct (pour ne pas dire langue de bois) de la version définitive... Allez, on y va. Parcourons le probable discours de demain ensemble.


    C'est avec un grand honneur que j'accepte la tâche qui m'a été confiée par les militants du parti socialiste = qu'est-ce que je leur ai mis aux deux machos. Ils doivent être verts !


    Je tiens à remercier Lionel pour son soutien qui m'aidera à affronter les épreuves qui nous attendent = il aurait pas pu se la garder son aide, l'autre ringard ? C'est un coup à tout faire foirer, ça !


    Ensemble, nous ferons gagner la gauche = ça sera MA victoire. Ils croient quand même pas que je vais les remercier,  non ? Des miettes ! C'est tout ce qu'ils auront !


    Et nous vaincrons la droite = de toute façon avec ce qu'ils se foutent sur la gueule, y aura peut-être même pas besoin de les affronter. Le grand Dominique va écrabouiller le petit Nicolas, à moins que ce soit la militaire qui s'en charge...


    Merci aussi à François qui, chaque jour, me donne de sa force = il en aura besoin de forces lui aussi pour parcourir les routes de France avec Douillet ! Prépare ton sac, François !


    Et nous réconcilierons les Français = on les fera bosser les profs, on les matera les ados, et les élus, s'ils bossent pas comme il faut, au pilori !


    Vive la République et vive la France = vive MOI ! 


    Je sais pas ce que vous en pensez, mais je l'aime bien la version provisoire, moi.


    1 commentaire