• Atmosphère, atmosphère !

     

    Comme vous le voyez, mon illustrateur est de retour. Mais je me demande si je ne préférais pas son absence, quitte à perdre des lecteurs. Il est sur les nerfs depuis ce matin et je n'en peux plus. A peine arrivé, il a commencé à m'aboyer dessus. J'ose à peine broncher, de peur qu'il me morde.


    Ca a commencé hier. Faut dire que comme tout le monde, nos bureaux sont sans tabac désormais. Pas même une cour intérieure ici. Il faut qu'il aille fumer sur le trottoir. Je crois qu'il y est allé tellement de fois aujourd'hui, que chez lui tout est inversé : parfois, il prend une pause pour aller travailler quand il en a marre de se reposer.


    Au pire sa mauvaise humeur lui fera rater une ou deux illustrations. Ca, ça sera pas nouveau, tabac ou pas tabac ! Mais j'imagine que pour d'autres, les effets vont être beaucoup plus pénibles. Tenez, les profs fumeurs qui ont vu leur salle disparaître... Ya pas intérêt à les chercher cette semaine, vaut mieux se tenir à carreaux sans quoi le châtiment corporel pourrait faire son retour dans nos classes.


    Je dois tout de même reconnaître que je suis surpris de certaines mesures. Je comprends qu'on ne puisse plus fumer dans les lieux publics si ceux-ci sont susceptibles d'être fréquentés par des non-fumeurs. Mais pourquoi interdire une salle fumeurs si elle est close et qu'aucun non-fumeur non-averti ne devrait s'y trouver ?


    Alors on peut avancer un autre argument : les maladies provoquées par le tabac coûtent cher à la société. Certes. Mais si on va au bout de cette logique, pourquoi ne pas l'interdire une bonne fois pour toutes ?


    En tout cas, chez nous, à la rédaction, c'est pas une réussite. C'est depuis qu'ils ont arrêté de fumer que l'atmosphère est devenue irrespirable !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :