• Homo politicus

     

    Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. La vie politique en ce temps-là se réglait à coups de massue. Depuis, l'Homme a évolué. Quoi que... A en croire les centristes français, certains politiques ne sont pas parvenus à l'ère de l'homo sapiens sapiens et en sont encore au stade de l'homo politicus, être primaire dont je vais vous conter la lente évolution.

    Enfin... Je m'appuie sur les travaux du professeur Bayrou dont les recherches viennent d'être révélées au public.

    La zizanie régnait chez l'homo politicus et ce peuple était divisé en deux grandes tribus : les gauchéia et le droitio. Un peu comme à Koh Lanta ? Euh... oui, si vous voulez, un peu comme à Koh Lanta ou même à Intervilles.

    Le grand chef de la tribu des droitio était un petit homme que tout le monde écoutait comme s'il s'agissait du messie. Dans l'autre tribu, c'était un régime matriarcal qui venait d'être adopté. Mais certains ne le supportaient pas et jetaient souvent des pierres lorsque la chef de la tribu ouvrait la bouche.

    Heureusement, une nouvelle espèce d'Hommes apparut : les centréio. Leur chef avait pour ambition de tous les réconcilier et pensait que ces querelles appartenaient à un autre âge. C'était un homme qui parlait lentement, et qui était à l'écoute de ses congénères : ses oreilles en attestaient.

    Hélas, à en croire François Bayrou, des milliers d'années plus tard, nous n'avons pas changé. L'évolution n'a pu faire son oeuvre et les deux tribus ennemies sont toujours aussi virulentes. Aujourd'hui, on les appelle des partis. Mais c'est un peu pareil.

    J'avoue que je ne suis pas convaincu que ce soit aussi simple que ce que le leader de l'UMP nous dit. Serait-il réellement possible de gouverner ce pays au delà du clivage droite-gauche alors que certaines idées fondamentales sont en totale opposition entre ces deux tendances ?

    Et pourtant, il doit avoir raison... Ben oui, quand je vois Hanin ou Macias dire qu'ils sont de gauche – et même communiste pour Roger Hanin – et qu'au deuxième tour ils voteront Sarkozy, sans que cela leur paraisse contradictoire, je me dis que Bayrou a vu juste.

    Pourtant, moi ça m'inquiète quant à leur santé mentale, tout comme je me serais inquiété s'ils avaient fait le chemin inverse, d'ailleurs, le problème n'étant pas qu'ils puissent avoir envie de voter pour Nicolas Sarkozy.

    Tant pis, je vais devoir me faire une raison. J'ai bien peur, moi aussi, d'être resté coincé à l'âge de l'homo politicus.



    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Février 2007 à 21:50
    Homo crétinus??
    Simplement pour cet article qui accorde humour et réflexion politique, et en plus très agréable à lire! Sinon, pour ce qui est des élections, je pense que nous sommes dans la m***** et sans véritabe choix puisqu'elles sont bipolaires! Bonne continuageatation!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :