• L'honneur qu'on enterre

     

    Tout homme a le droit d'être défendu, quel que soit le crime qu'il ait pu commettre. Fort heureusement. C'est signe de démocratie et d'une justice équitable.

    D'ailleurs, quel métier difficile que celui d'avocat. Comment réussir à défendre l'indéfendable ? Comment par exemple défendre tous ces criminels qui ont envoyé à une mort abominable des milliers d'hommes, de femmes et même d'enfants ? J'imagine que votre conscience doit vous hanter jour et nuit pendant toute la durée du procès et même après, si bien que vous devez avoir envie de tourner la page au plus vite.

    Mais ce n'est pas le cas de maître Vuillemin, l'avocat de Maurice Papon. Celui-ci s'est engagé à ce que Papon soit enterré avec sa Croix de Commandeur de la Légion d'Honneur, distinction qu'il avait même portée illégalement après en avoir été déchu suite à sa condamnation pour complicité de crime contre l'Humanité.

    Maître Vuillemin a donc décidé d'insulter une fois de plus la mémoire de ces déportés et de leur famille.

    Mais peu importe. Qu'ils l'enterrent avec sa décoration. De toute façon, comme le rappelait Alain Lévy, avocat de la Fédération nationale des déportés internés résistants et patriotes (FNDIRP), Papon est mort « libre mais sans honneur ».

    D'ailleurs que maître Vuillemin se rassure, ça fait presque dix ans que la République l'avait enterrée la légion d'honneur de Papon.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    aghilesta
    Lundi 19 Février 2007 à 16:59
    de toute façon
    legion ou pas ,personne ne la voit , et ,nous n'emportons rien , au paradis comme en enfer , sinon quel bric a  brac la  bas ,
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :