• La sacre de Sarko

     

    Que c'est bon de gagner ! La gloire appartient à celui ou celle qui domine les autres, non ? Et pourtant, y'a aussi des victoires amères, surtout quand on ne rencontre personne qui puisse rivaliser avec nous... Le vrai dominateur apprécie de mater ceux qui tentent de lui résister.


    Alors, pour Nicolas, ça doit pas être évident d'être élu avec plus de 98% des voix. Y a toujours quelque chose de douteux avec des scores pareils, comme si le président de l'UMP et désormais candidat officiel à la Présidence de la Réplublique, devenait une espèce d'ex-leader de l'ancienne Union Soviétique. Sarkozy en chef du Kremlin... Ironique, non ?


    Pourtant, il n'y peut pas grand chose. Le jeu de la démocratie a été respecté dans ce parti. C'est juste qu'il n'a pas eu le moindre rival. La partie était perdue d'avance, apparemment. Avant même la lutte finale (oh, encore une référence qui lui plairait...), ils se sont tous ralliés à lui et seuls Villepin ou Chirac pourraient encore envisager une candidature en dehors de l'UMP.


    Ils ont brisé une partie de son rêve. On sait depuis des mois et même des années qu'il rêve sans cesse de devenir président, et pas uniquement le matin en se rasant. Et eux, que font-ils ?Ils ne jouent pas avec lui. Il gagne une partie qu'il a jouée tout seul. Alors depuis hier, il doit se sentir un peu paumé, comme un enfant qui gagne à la bataille en jouant contre lui-même.



    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :