• Les Verts déterrent la hache de guerre !

     

    Comment ça, mon jeu de mots est foireux ? Les verts déterrent, ça vous plait pas ? Je croyais pourtant que le jeu de mots était un passage obligé dans un bon article... Bon, tant pis. De toute façon ce qui est fait est fait ! Je ne peux plus revenir en arrière. Et venons-en au sujet du jour : les Verts.


    Je me souviens d'une époque où ils étaient unis, crédités de 20% dans les sondages. C'était un parti neuf qui n'était pas miné par les conflits internes. Mais je dois vraiment avoir bonne mémoire, car ça fait des années que cet âge béni a disparu.


    Ils se battent pour savoir qui fera quoi et ce qu'ils diront. En clair : les postes importants du parti, c'est pour qui ? Et les candidats verts aux législatives, ce sera qui ? Et le programme commun, ce sera quoi ? Vous voyez, que des petits détails... Je ne vois même pas pourquoi on chipote encore !


    A l'UMP et au PS, on sait qu'ils ne sont pas tous super potes. On a compris que Villepin et Sarkozy ne se donnent jamais une bonne tape amicale dans le dos sans avoir pensé à prendre un bon couteau.


    Mais ça a l'air encore plus malsain chez les Verts. Les critiques sont basses et les enfantillages bien nombreux. On en entend des vertes et des pas mûres. Non, c'est pas le dernier jeu de mots ! Je peux encore faire pire !


    Ils aimeraient s'associer à Nicolas Hulot – celui que tout le monde veut à ses côtés tant il est populaire. Mais que fera-t-il ? Moi, je pense qu'il serait fou de les rejoindre. Allez, on finit en beauté avec un dernier jeu de mots, de qualité, disons-le : pour une fois, ne pas se mettre au vert lui fera le plus grand bien !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :