• Nauséabond

     

    Y a des idées qui sont bien plus puantes que tout ce que vous avez pu respirer de pire jusqu'à aujourd'hui. Le maire UMP d'Argenteuil nous l'a prouvé ces dernières semaines en cherchant une solution pour se débarrasser des SDF qui, selon lui, polluent sa belle commune. Moi qui pensais qu'on avait atteint des sommets quand un type qui réside près du canal Saint Martin avait réclamé qu'on baisse ses impôts cette année, le montant n'étant plus justifié puisque son quartier avait été envahi pas toutes ces tentes pendant plusieurs semaines...

    C'est vrai, quoi, c'est pas beau ces gens qui dorment par terre, ça fait peur à nos enfants, ça sent vachement mauvais, en plus ! Si on en avait le droit, on les enverrait bien à la chaise électrique. Mais bon, hélas, on ne peut rien faire dans ce pays soi-disant libre !

    Il a finalement renoncé à utiliser le « malodor », un produit qui, comme son nom l'indique, sent tellement mauvais que plus personne ne pourrait s'installer là où on le met. C'est un peu comme Attila, ce truc. Là où il passe, le SDF ne repousse pas.

    Il paraît qu'on l'utilise déjà dans certaines zones (sous des ponts ou dans d'autres endroits non peuplés habituellement), mais ça aurait été la première fois qu'on l'aurait utilisé près d'habitations...

    Vous comprenez, les riverains en ont assez des SDF. Ils auraient, apparemment, préféré accepter qu'on plonge leur beau quartier dans une puanteur tenace. C'est pas grave si on doit cesser de respirer sur quelques mètres, tant qu'on peut garder les yeux ouverts sans avoir à supporter toutes ces visions d'horreurs.

    Il faut trouver une solution, nous dit le maire d'Argenteuil. Certes. Ce qui est gênant, c'est le type de solutions qu'un mec comme lui envisage. Régler le problème ? Lui, il veut juste les faire partir. Des SDF ? Peu importe, tant que je ne les vois pas !

    Et puis attention, je vous l'ai dit, supprimer les SDF, pour certains de nos chers compatriotes, serait pris au pied de la lettre. Ca tournerait à l'extermination.

    Moi j'ai bien une solution : on devrait trouver un grand terrain, vachement étendu et loin de toute habitation. Si c'est possible, ça serait bien qu'aucune route ne passe par là, comme ça on ne risquerait pas de tomber sur eux par hasard. On les mettrait tous là, nos SDF. Ca serait comme une grande colo pour eux. Ils auraient à boire (on choisirait une région pluvieuse) et à manger (on doit bien pouvoir trouver des trucs dans la forêt). Et voilà !

    Ah... Ben c'est pas si difficile le social, finalement !


     

    Pour visiter un blog au hasard, cliquez ci-dessous :

    http://www.clickoblog.com/a321181414fc3b33b9b9d29769df9248b
    Soyez curieux !

    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :