• Ca fait quelques semaines qu'on ne parle que de politique sur ce blog, alors je vous propose un petit jeu pour vous détendre un peu. Vous allez voir, on va bien se marrer !

    Tout ce qu'il vous faut, c'est parler un peu le néerlandais et avoir un téléphone portable. Drôle de règle du jeu ? Oui, je sais, je sais. Quoi que... A la limite, si vous ne parlez pas la langue, vous pourrez suivre et participer quand même, ne vous inquiétez pas.

    Je vous explique... Vous devez simplement voter en soutenant votre candidat préféré. C'est simple : vous tapez, un, deux, trois... Je suis sûr que vous êtes des pros de tout ça. Qu'est-ce qu'il y a à gagner ? Pour vous, je ne sais pas, mais pour les candidats, ils pourront peut-être repartir avec un... rein !

    Comment ça ils repartiront avec rien ?

    Non, je n'ai pas dit qu'ils repartiraient bredouilles... Ils repartiront avec un rein, r-e-i-n, un REIN, un organe, quoi...

    J'en entends qui déjà me soupçonnent d'avoir abusé de la bouteille. Et pourtant, j'ai bien peur d'être tout ce qu'il y a de plus sérieux... Hélas.

    Une femme qui se sait condamnée (elle a une tumeur au cerveau) va donc donner son rein. Elle doit choisir, parmi plusieurs candidats à la greffe, celui ou celle qui mérite le plus cet organe. Nous – ou plus exactement... les téléspectateurs hollandais – pourront influencer son choix en envoyant des sms.

    Selon la chaîne publique BNN, ceci a pour but de dénoncer le manque d'organes, les difficultés que des gens en attente d'une greffe doivent subir quotidiennement. Ca permettrait, par la même occasion de rendre hommage au fondateur de cette chaîne qui est mort après 7 ans à attendre un rein...

    Vous ne serez pas étonnés si je vous avoue que j'ai comme un doute. Certes il faut parfois un coup d'éclat pour se faire entendre. Il est évidemment insupportable que tant de gens meurent avec ce sentiment d'impuissance dans laquelle ils sont plongés chaque jour.

    Mais comment on va leur annoncer la nouvelle ? Quitte à faire trash, autant y aller à fond... Imaginez un peu : devant eux s'afficheraient les lettres R _ _ N. Puis, après un long roulement de tambour, les deux dernières lettres viendraient fixer le candidat sur son sort... Alors ? Dans quel ordre vont-elles sortir ? Un E puis un I ou, au contraire, ce que nous redoutons, un I d'abord puis un E ? Nous sommes tous avec vous...

    Et après, on dira quoi aux perdants ? Désolé, vous ne le méritiez pas autant que notre grand gagnant ? Merci d'avoir participé ? On aurait bien aimé rejouer avec vous l'année prochaine, mais on n'est pas certain de vous revoir ?

    Et pour finir, quand le grand gagnant, en larmes évidemment (larmes que l'on filmera en gros plan pour montrer qu'il est vachement content et que nous on est vachement généreux), on lui dira, avec humour, mais... de rein !

    Ahhhh... Je vous l'avais dit... Qu'est-ce qu'on se marre !


    votre commentaire
  • Apparemment, le cumul des mandats fait son grand retour en cette fin de printemps 2007. Il fut un temps où on l'avait banni, mais bon nombre de ministres des gouvernements Raffarin et Villepin avaient décidé de renouer avec les bonnes vieilles traditions...

    Comment ça les noms Raffarin et Villepin ne vous disent rien ? Vous vous moquez de moi ou quoi ? Mais si, un petit bossu et un grand mannequin ! Oui, si vous voulez, un peu les Quasimodo et Phoebus de Notre Matignon de Paris. Allez, quoi... Faites un petit effort ! C'est pas si vieux que ça quand même !

    Bon, c'est rien, on laisse tomber... Mais rassurez-moi, vous savez qu'on revote bientôt ?!

    Quoi qu'il en soit, le cumul des mandats reste à la mode. Plusieurs de nos ministres seront maires ou députés en même temps. Et moi qui pensais qu'ils avaient signé un contrat d'exclusivité avec l'Elysée et Matignon...

    C'est vrai.... Je croyais que ça avait vachement de boulot, un ministre, moi. Un député et un maire aussi, d'ailleurs. Trop de boulot pour avoir une vraie vie personnelle, une vie de famille, des loisirs, du temps libre, des week-ends entiers à rester au lit. A croire que non.

    On va me dire qu'ils peuvent déléguer. Certes. Je me dis simplement qu'à force de trop déléguer, on aurait pu laisser la place officielle à celui qui fait vraiment tout le boulot...

    Xavier Darcos, notre nouveau ministre de l'Education, fera partie de ceux-là. Son entourage nous a expliqué que pour lui cette double casquette était indispensable en nous rappelant qu'il fallait "respecter l'engagement pris avec les électeurs de Périgueux", arguant encore du "lien très utile avec le terrain" pour un ministre. Certes.

    Tiens, en parlant de casquette et de lien avec le terrain, justement... Vous avez remarqué que notre gouvernement aime les sorties avec caméras. On les a vus à peu près partout en quelques jours. Darcos, lui, a fait une petite visite dans un établissement difficile de Lille, un collège classé « ambition réussite ». Et là, à le voir, je me suis dit qu'en effet, il avait vachement besoin de renouer avec le terrain. Tous les terrains.

    Visiblement, ce terrain-là, il ne le connaissait pas très bien, Xavier. A l'entendre et le voir parler avec des ados du collège, on sentait qu'il était à des années lumières de l'univers de ces jeunes. La manière de s'adresser à eux, la teneur de ses propos, ses gestes, ses sourires condescendants... Tout nous rappelait qu'il avait besoin d'une bonne remise à niveau.

    D'ailleurs, on pourrait lui accorder ça, non ? En plus de ses fonctions nationales et locales, il doit bien pouvoir caser quelques stages...



     

    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    votre commentaire
  •  

    Un bon scénario, des acteurs de talent et quelques rebondissements. Que demander de plus ? Hier, vous avez probablement suivi l'émission spéciale pendant laquelle on a remis le grand prix. Comment ça, le festival de Cannes ne fait que commencer ? Ah mais non, moi je vous parle d'un autre festival, celui de l'Elysée !

    On nous a dit et répété que cette campagne avait passionné les Français. Apparemment oui, et tant mieux ! Mais s'il en est ainsi, c'est bien parce qu'on a eu droit à un casting et un scénario particuliers, non ? Une espèce de festival de Cannes en avant-première.

    Le prix du meilleur acteur, producteur, scénariste, metteur en scène, maquilleur, cadreur, et tout le reste a donc été remis à... Nicolas Sarkozy ! Ah oui, c'est comme ça avec Nicolas, c'est lui qui fait tout. D'ailleurs, il nomme Fillon premier ministre, celui-là même qui en 2006 écrivait qu'il était favorable à une présidentialisation du régime et à la disparition du poste de premier ministre !

    Là où il est costaud notre nouveau président-de-tous-les-Français, c'est qu'il a su maintenir un certain suspense et nous réserver des surprises dans le casting de son nouveau long métrage (d'une durée de 5 ans, normalement). Il a même réduit la concurrence à l'état de simples spectateurs et a réussi à leur piquer certains acteurs vedettes.

    C'est vrai que Kouchner n'a pas toujours été soigné par l'équipe du PS. Pourtant, c'est un acteur populaire de la vie politique française. Les Français l'aiment bien. Mais il n'a jamais été vraiment récompensé pour ses efforts. Résultat, il rejoint la concurrence...

    Qu'on lui donne le portefeuille des Affaires Etrangères, je ne trouve pas cela si étonnant. Finalement, la gauche et la droite se retrouvent sur bon nombre de sujets brûlants de la scène internationale. Ce qui est plus surprenant c'est qu'il puisse se retrouver au sein d'un gouvernement dont plusieurs décisions pourraient aller à l'encontre de ce qu'il a toujours défendu, ce en quoi il croit.

    J'attends donc simplement de voir cela. Lui qui avait fortement critiqué Sarkozy lorsque l'idée du ministère de l'immigration et de l'identité nationale avait été avancée restera-t-il si ce ministère devait voir le jour demain ?



    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    votre commentaire
  •  

    On en a parlé toute la semaine et vous en avez sûrement par dessus la tête, alors je vais... juste en remettre une couche ! Vous comprenez, on a eu droit à un beau combat ces derniers temps alors je vais pas laisser passer une si belle occasion.

    D'abord, on a eu ceux qui reprochaient au président fraichement élu d'avoir passé la semaine sur un yacht extrêmement cher et luxueux, prêté pour l'occasion par un homme d'affaires qui allait peut-être attendre un petit quelque chose en retour...

    De l'autre, ceux qui rétorquaient que le-président-de-tous-les-Français n'allait quand même pas faire du camping ! En plus, avec 200 mille euros, il y serait resté pour 20 ans dans son camping... Vous imaginez un peu ? Ca la fout mal quand on reçoit les chefs d'états des quatre coins de la planète, même si on les accueille dans une belle caravane 7 places. En même temps, on doit autant s'amuser un week-end au camping avec Sarko qu'une semaine dans le ranch de Bush.

    C'est vrai que ça aurait été complètement démago de jouer le français moyen en allant jouer les mister tongs 2007. Ca nous aurait rappelé les jours où Balladur prenait le métro ou faisait du stop.

    Je ne prendrai pas partie quant à l'honnêteté de Sarkozy, ici. Je me dis juste que son choix est tout simplement idiot. Il a été bête sur ce coup. Lui qui disait qu'il voulait trouver un peu de repos dans un endroit chargé de spiritualité. Malte, c'était pas un mauvais choix pourtant. Mais plus personne n'en parle de cette île. Y a plus que le gros bateau qui compte !

    De toute façon, les boulettes, il peut les faire maintenant. Il a gagné alors il s'en moque. Et puis quand je dis « boulettes », ce n'est même pas l'avis des Français. Un sondage (oui, oui, même sur ça !) a montré que les deux tiers de nos chers compatriotes trouvent ça normal. Tout va bien, donc.

    Le symbole, ils s'en foutent, les Français. Moi, je m'étais dit que quelques pas au milieu des pyramides en Egypte, ou des statues de l'île de Pâques, ou même des menhirs en Bretagne, ça faisait bien côté spiritualité, réflexion, sérénité. En même temps, ça doit être plus facile de trouver le repos sur un yacht de 61 mètres de long que dans un deux pièces à la Courneuve.

    Bon, ben moi je vais vous laisser. Je crois que je vais ouvrir un compte pour épargner un peu. Si je mets 500 euros par mois de côté, dans 33 ou 34 ans, moi aussi je pourrai me payer une semaine sur ce yacht. Vous avez prévu quoi pour juillet 2040 ? Ca vous dirait une semaine à Malte ?

    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    votre commentaire
  •  

    Le dessin du jour n'a pas grand chose à voir avec l'article, je le sais. Je ne savais pas où le caser et il n'y a pas de temps à perdre. Si notre futur chef de l'Etat ne m'aime pas, je devrai fermer boutique et j'aurai fait ce montage pour rien... Oui, bon, je sais... J'exagère ! Ca va, ca va... Comme si c'était la première fois !

    Non... Je voulais vous faire sourire un peu en ce jour de stress. Y a deux semaines, quelques bureaux de votes équipés de machines électroniques avaient connu quelques soucis alors je voulais leur rendre hommage. Je me demandais juste s'ils avaient bien compris que la bonne vieille enveloppe n'était plus nécessaire ici...

    Revenons-en à ce soir... J'en suis sûr, ce sera champagne pour tout le monde ! On va arroser ça ! Non, je n'ai pas dit que nous allions tous être ravis, loin de là... En fait, la moitié des Français le fera avec joie et l'autre moitié pour noyer sa peine. Exultation ou consternation ? Attendons 20h pour le savoir.

    Pourtant, on devrait être rassurés. Soyons sûrs que le ou la gagnant(e) dira tout de suite qu'il ou elle se veut représenter tous les Français. Ouf, nous serons rassurés et pourrons aller nous coucher tranquilles.

    Mais si vraiment la nouvelle nous anéantit, on aura droit à un petit de sursis quand même : Chirac ne sera pas à la rue dès ce soir. Il a loué jusqu'au 16 inclus. Dix jours pour se faire à l'idée puis cinq ans pour en baver...

    Le Conseil Constitutionnel devra encore valider ce résultat (normalement le jeudi 10 mai) puis la passation se fera le 15 ou le 16. Puis, le 17, Villepin remettra sa démission et celle de son gouvernement au nouveau locataire de l'Elysée et nous connaîtrons enfin notre nouveau premier ministre. Waouh ! J'ai du mal à cacher mon impatience.

    Si, en fait je suis impatient. Vraiment. Mais je dois avouer que même si je sais pour qui je vais voter tout à l'heure, c'est sans grande conviction. Plus par élimination, encore une fois. Qui choisir ? J'ai le choix entre un candidat en qui je n'ai pas franchement confiance et un autre en qui je n'ai pas du tout confiance...

    Ah... Ca serait quand même le comble de devoir le regretter, le grand Jacques...


    votre commentaire