• Avant d'aller à la plage ou au ciné, n'oubliez pas de faire un petit détour par le bureau ! Non, pas mon bureau... Pas le bureau de tabac, non... Pas le bureau de change non plus, ni le bureau de poste, d'ailleurs... Quoi le café ? "Le bureau"? Mais non !

    Bon, c'est simple :

    1. Votez

    2. Votez bien


    votre commentaire
  •  

    Y a des dates comme ça. Sans même en préciser l'année, on sait à quoi elles correspondent. Souvent d'ailleurs, il s'agit de catastrophes, vous avez remarqué ? Pour nous, en France, c'est le 21 avril, véritable tremblement de terre.

    Cette fois, on vote le 22. Certes, ça serait vachement pratique de se souvenir de cette date-là aussi. On parlerait des 21 et 22 avril et puis voilà. Mais vous voyez, j'aimerais qu'on évite. Y a cinq ans, jour pour jour, je versais quelques larmes de colère, de peur et de honte.

    Nous, le pays des droits de l'Homme, nous qui avons souvent tendance à nous poser en donneur de leçon et avions fustigé l'arrivée de l'extrême droite en Autriche, la montée de cette même extrême droite en Belgique ou aux Pays-Bas, puis le populisme de Berlusconi en Italie, nous montrions au monde entier ce que nous faisions de la démocratie, de l'égalité, de la tolérance, de la fraternité.

    Heureusement, nous votions en force contre l'extrémisme et les 82% que certains comparaient au score d'un président de république bananière ou de l'ex-URSS, étaient la moindre des choses !

    Cinq ans après, pourtant, le moins que l'on puisse dire, c'est que la classe politique n'a pas été à la hauteur. Le message était pourtant fort. Inquiétant mais fort. Le fait qu'un français sur 5 vote Le Pen traduisait un profond malaise. On nous promettait des jours meilleurs, de nous écouter davantage, de changer notre vie, d'en améliorer les conditions, de réduire les inégalités. Mais après 5 ans d'UMP, comme après les 5 ans de PS, je n'ai pas l'impression que les choses aient évolué dans ce sens-là.

    Malgré cela, je continuerai d'aller voter et de donner ma petite voix à un parti qui n'est en rien une menace pour la démocratie, même si je ne suis pas spécialement confiant. J'avoue que pour ma part, je voterai par défaut. J'aurais tant aimé voter par conviction. Mais personne parmi ces 12 candidats ne me convient réellement. Hélas.

    Demain, pensez simplement à une chose : nous allons choisir quelqu'un pour cinq ans. Cinq ans ! Ce n'est pas rien. Essayons aussi de donner de notre pays une image digne. Demain, votez démocratie, respect et tolérance.

    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    votre commentaire
  •  

    Je vous avez bien dit que je voyais des revenants ! Et vous, vous vous étiez bien gaussé ! Ah, on en avait cassé du sucre sur mon dos... Mais vous voilà bien embêtés, non ? Vous avez vu ? Le deuxième tour de la présidentielle, contre toute attente, risque d'opposer Mitterrand à De Gaulle ! Oui, oui, vous avez bien lu. En tout cas, c'est ce que j'ai compris, moi...

    Ca fait des mois qu'on nous annonce l'arrivée de sang neuf, de renouveau, de rupture. Mais ces derniers jours et hier soir notamment, nos deux favoris se sont lancés de plus belle dans les références à leurs ainés. Non, pas les éléphants du PS ou de l'UMP. Ceux-là, ils ne les aiment pas trop. Non, quitte à faire des références, autant aller chercher plus grand. C'est de l'Histoire avec un grand H qu'ils veulent.

    Nicolas Sarkozy est allé se recueillir sur la tombe du Général et a fustigé Chirac dans la presse. Quant à Ségolène Royal, elle a rappelé son indépendance face au parti tout en reprenant les plus beaux slogans de Mitterrand.

    Pour la première fois depuis bien longtemps, un sondage vient de les donner à 50-50 au deuxième tour. Vous croyez pas qu'ils auraient besoin d'un petit coup de pouce ? Ils ont peut-être peur que Bayrou (qui lui, tiens tiens tiens, ne fait pas de références à Giscard) les double.



    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    2 commentaires
  •  

    Ah... J'entends qu'on frappe à la porte... J'arriiiiiive ! Ah, c'est vous ? Je ne vous attendez pas si tôt (ou tard, comme vous voulez, selon l'heure à laquelle vous lisez cet article. Eh oui... C'est ça le blog interactif !)

    Comment allez-vous ? Je vous débarrasse ? Je vous en prie, faites comme chez vous, j'arrive. Comment s'est passée la semaine ? La mienne a été é-pui-san-te ! Mais oui, évidemment que je vais tout vous dire ! Enfin, c'est vous qui devriez m'aider un peu, je le crains...

    J'ai fait un drôle de rêve... Je suis devenu dingue je crois ! Non, n'essayez pas de me rassurer ou alors dites-moi pourquoi je vois des macaques délinquants qui se disent victimes d'un horrible complot et qu'on veut marier de force, et décident de sauter en parachute ? C'est pas un rêve de dingue, ça ? En plus le parachute était en or ! Ca vole pas ça, un parachute en or !

    Ecoutez, je reviens de chez mon psy. D'ailleurs, j'y vais si souvent depuis quelques temps qu'il a eu besoin d'aller en voir un lui aussi. Il a été bien incapable de m'aider. Il est comme moi : paumé !

    En fait, cette semaine, j'ai rêvé de pas mal de choses et là, tout s'est bousculé dans ma tête ! C'est vrai, y en aura pour tous les goûts, vous allez le constater. Alors... voyons voir...

    Lundi, j'ai cru qu'un candidat à la présidence de la république, M. Schivardi, se disait victime d'un complot... Dans mon rêve, il disait que l'UMP et le PS faisaient tout pour l'écraser. C'est vrai que c'est idiot comme rêve, pas la peine de le répéter. C'est sûr que ça fait peur un type qui fait 0,5% dans les sondages !

    Mardi, j'ai rêvé d'un truc encore plus farfelu. Un dirigeant d'entreprise qui avait été viré puisque jugé incompétent partait avec un chèque de plusieurs millions et même un salaire mensuel très intéressant et à vie ! Là aussi, je sais bien que je perds la boule. Jamais on ne permettrait à quelqu'un qu'on vire pour son incapacité à faire tourner une entreprise de partir avec tant de pognon ! Je suis vraiment trop bête.

    Mercredi, j'ai rêvé que le ministre de l'intérieur annonçait avec fierté la baisse de la délinquance en France. Une baisse de 13,52 %. Pas mal. Mais pourquoi être aussi heureux quand ils ajoutent que les violences sont en hausse de 11,05 %. C'est vrai ! C'est quoi la bonne nouvelle ici ? On vous a mis des gnons dans la poire? Oh, mais c'est pas grave, ils ne l'ont pas eu votre portable. Ah ? Vous auriez préféré sauver vos dents ? Vous chipotez !

    Jeudi, je crois que c'est le seul rêve à peu près cohérent que j'aie pu faire en quatre jours : des chercheurs démontraient que l'homme partage 93% des gènes des macaques. Je suis même surpris que ça ne soit pas plus !

    Vendredi, j'ai vu un revenant : Michel Rocard. Je sais, je suis dingue, je vous l'ai dit ! Il proposait même une alliance entre Royal et Bayrou ! Mais ça ne s'est pas arrêté là... Samedi, c'est Kouchner qui en remettait une couche ! Certains diront que cette alliance est contre nature. Moi je me demande surtout si Ségolène a envie de changer de François ! C'est vrai, quoi, ils sont tous là à vouloir les marier mais eux, ils ont pas l'air d'avoir franchement envie.

    Mais c'est un sacré aveu de faiblesse face à Sarkozy. On est dans la phase tout sauf Sarko. On peut le comprendre, mais je ne suis pas certain que cette stratégie soit payante à terme. Quelle sera la politique du gouvernement en cas de victoire du duo Royal-Bayrou ? Est-ce qu'on doit comprendre que leur politique est à ce point similaire qu'on peut les associer ? Ca ne serait pas une bonne raison de rejeter la gauche et le centre un peu plus encore ?

    Au milieu de tous ces rêves stupides, farfelus et parfois drôles, y a quand même eu un gros cauchemar. Un canard disait qu'un sondage des RG donnait un deuxième tour Sarkozy-Le Pen. Je ne sais pas si c'est réaliste. Mais si une alliance gauche-centre se plante, on pourra annoncer l'affiche de 2012 des années à l'avance, encore plus vite que le 2e tour tant annoncé de 2007.

    Mais bon, je suis sûr que ce n'était que mon imagination...


    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    votre commentaire
  •  

    Les bolides sont de retour. Ils filent à toute allure, même en ville, et prennent des virages très serrés à près de 100 km/h alors que nous, on n'oserait à peine les attaquer à 30. D'ailleurs, on n'aurait même pas le droit de rouler si vite, y a des panneaux qui nous l'interdisent.

    Comment ça, y a pas de limitation de vitesse en Formule 1 ? Ahhhh... Mais je ne vous parlais pas de ça, moi ! Je vous parlais de nos quatre principaux candidats à la présidentielle. Les fameux favoris des sondages ! Vous avez entendu ça ? Tous ont été pris en très grand excès de vitesse. Y en a plus un seul qui devrait avoir le permis !

    S'ils l'ont encore leur permis, c'est uniquement parce que c'est Auto Hebdo qui les a suivis et coincés. Quoi que... Ils l'auraient perdu si ça avait été dans d'autres conditions ? J'avoue que j'ai comme un doute.

    En plus, c'est pas des petits excès de vitesse qu'ils nous ont faits. C'est pas le mec flashé à 55 dans une zone limitée à 50. On parle de véritables performances : de 48 à 70 km/h au delà de la limite autorisée ! Ils veulent pas débattre sur un plateau de télé, mais apparemment, ils seraient pas contre une bonne petite course. Remarquez, ça serait déjà ça...

    D'après le magazine auto, même ce sondage-là, c'est Sarkozy qui le gagne. Il aurait été pris à 130 km/h au lieu de 70, suivi de près par Le Pen (185 au lieu de 130) et c'est Bayrou qui se trouve sur la dernière marche du podium, avec 120 au lieu de 70. Ségolène se retrouve à la plus mauvaise place, comme ont coutume de dire les journalistes sportifs, la quatrième. Elle aurait pu faire mieux, mais elle était pas en forme. Elle se contentera donc d'un excès de vitesse de 48km/h.

    Je sais pas si c'était en pensant à lui que Le Pen proposait il y a deux ou trois jours de limiter la vitesse à 150 km/h et de relever le niveau d'alcool autorisé... Ah ben d'ailleurs, en plus de la course, on pourrait organiser le concours de celui qui boit le plus. Et puis, mieux encore, les deux en même temps : la course des candidats à la présidentielle complètement bourrés ! On aura pas de débat, mais tant pis, on aura un affrontement quand même !

    Mais vous avez aussi pu remarquer qu'il y a quelque chose qui file encore plus vite que leurs voitures, ces derniers temps. Même les 185 km/h de Le Pen ne pourraient les rattraper. Je veux évidemment parler des insultes ! Quoi de plus normal pour des chauffards bourrés que de s'insulter ?

    D'ailleurs, le niveau de cette campagne qui ne cesse de s'élever me fatigue. Tandis qu'ils roulent à toute allure, ce blog a ralenti. J'avais annoncé que je ne ferais plus qu'un article par semaine, mais que j'attendrais le deuxième tour de la présidentielle... Puis il y a eu cette semaine passée loin d'ici et de ce tumulte médiocre pendant laquelle je n'ai pas pu écrire et ce fut... Comment dire ? Une révélation, un soulagement, une sorte de repos bien mérité.

    Mais je reste là. Un peu moins souvent, mais je suis là. J'observe. Je râle. Et j'écris.

    En tout cas, à 2 semaines du premier tour, je ne sais toujours pas ce que je vais faire, comme 42% des Français, d'ailleurs. Je vote pour la conductrice hystérique ou le chauffard menteur ?

     

    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    1 commentaire