• Si ce n'est toi, c'est donc (encore) ton frère !

     

    Le pseudo-journaliste avait déjà tendance à ne plus trop écrire et voilà qu'il nous réchauffe ses vieux articles, maintenant ! Si, si, je me souviens parfaitement de celui-là... Vous avez une minute ? Je vais jeter un coup d'oeil dans mes archives ! Ah ben voilà... J'avais raison ! Le 1er octobre 2006, il écrivait déjà un article qui s'appelait comme ça. Le même titre, je vous dit ! Il manquerait pas un peu d'inspiration ?

    Ah... Ben je vois que mes lecteurs les plus assidus sont déjà en pleine forme. Mais pourquoi tant de haine ?

    Pourquoi tant de haine... Tiens, j'aurais pu appeler cet article comme ça, bien qu'il ne soit pas tout à fait question de haine, ici... Y a en tout cas quelque chose qui me dérange ces derniers jours, comme j'avais été choqué en octobre dernier lorsque des attaques similaires avaient été lancées contre Ségolène Royal.

    Vous aurez compris que, cette fois, je veux parler du Garde des Sceaux, Rachida Dati. Il s'agit d'une info qui choque tout le monde – c'est en tout cas ce que l'on nous répète sans cesse – mais que l'on prend un certain plaisir à nous rappeler quotidiennement.

    Certes, je vais en ajouter, moi aussi, une couche en écrivant cet article. On pourrait me reprocher de faire ce que je dénonce. Mais je vais aussi préciser certaines choses, celles que j'aimerais entendre davantage dans les médias...

    Je me fous de ce que les frères de Ségolène Royal ou Rachida Dati ont pu faire de mal (ou de bien, d'ailleurs). Je ne comprends pas pourquoi on se permet de parler de tout ça. Est-il commun d'entendre parler du moindre petit trafiquant dans tous les journaux ? Jamais on n'en aurait parlé pour toute autre personne, sauf si elle était elle-même célèbre.

    Cela concerne quelqu'un de célèbre... Voilà ce que d'autres diront. Eh ben non, justement, cela ne la concerne pas. Pas en tant que Garde des Sceaux. Cela n'a aucune incidence sur sa fonction. Si on apprenait qu'elle était intervenue, qu'elle avait utilisé ses pouvoirs pour influencer la justice, ce serait une autre histoire. Mais rien de tout ça ici. Alors aimons Rachida Dati ou détestons-la pour sa politique et ses idées.

    Y a quand même une lueur d'espoir au milieu de cette sombre attitude : il semble que quelques députés de l'opposition sont venus la soutenir. Voilà qui pourrait me réconcilier un peu avec notre classe politique...


    L'auteur de ce site , respectueux du droit à la propriété, retirera sur simple demande, tout texte, photo, url qui pourrait porter atteinte aux droits de ses auteurs et des personnes.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :